Nos amis les hommes - 3 -

Publié le par Caroline

Avez-vous aussi fréquenté le fou du volant ? Celui qui décide que pour partir en province, il vaut mieux prendre la route le soir tard, après que tout le monde soit déjà parti pour éviter les embouteillages des départs de Noël. Nous prenons donc l'autoroute à 22 heures. Monsieur en super forme me propose de dormir pendant qu'il conduit. Chaque fois que je lui propose de le remplacer, non, non, ça va très bien. C'est évident, sa voiture est neuve et il ne tient pas à me la confier. Et puis, vers 4 heures du matin, il commence à ressentir la fatigue et devient moins soucieux de son jouet. "Tu veux pas prendre le volant ?"
Gonflé, d'autant plus que c'est maintenant que le risque est le plus grand :
1- je ne suis pas spécialement reposée, difficile de dormir assise à la place du mort.
2- la partie autoroute est terminée, on commence juste les départementales étroites et sinueuses.
3- il fait nuit et il y a du brouillard et du verglas.
En résumé, je me pais le pire morceau du parcours.
Nous arrivons à 6 heures du matin, épuisés, sans aucun gain de temps car dès l'arrivée nous ne rêvons que d'une chose : un bon lit pour pouvoir enfin dormir. On ne m'y reprendra plus !

Commenter cet article

mab 17/08/2007 09:17

J'espère que tu ne le connais pas personnellement celui-là!

Caroline 17/08/2007 18:25

Ben si, mais je ne l'ai pas connu longtemps ....

marie 16/08/2007 12:06

Je trouve ça gonflé aussi et je compatis.
Personnellement, et heureusement pour moi, je n'en ai pas connu. On part tôt, et on s'arrête souvent pour boire des cafés, manger, ou acheter des journaux, ou visiter.
 

Caroline 16/08/2007 18:26

Dieu merci, c'est du passé ...

Loïs de Murphy 15/08/2007 13:12

Oui mais là tu vas piquer ton premier roupillon en vacances pendant que d'autres vont devenir psychopates dans des conditions extrêmes sur la route :o)