Nos amis les hommes - 1 -

Publié le par Caroline

Dans mon entourage, j'ai un hypocondriaque. Le genre de mec qui a toujours un truc de travers, et forcément grave. Ça va de la crise cardiaque imminente (en cas de douleur au bras), à la tumeur au cerveau ( pour un mal de tête), en passant par le cancer de la gorge (enrouement après un week-end un peu festif). Et en cas de fatigue générale, comme ça nous arrive à tous à la fin de l'hiver, eh bien monsieur est sûr d'avoir un cancer en phase terminale. Évidement quand il se décide à consulter, le médecin a beau lui affirmer que tout va bien, il ne dit jamais "je n'ai rien" mais "il ne m'a rien trouvé", sous-entendu : mon cas est trop compliqué pour la faculté. Inutile de préciser que si jamais quelqu'un d'autre est malade, ce n'est RIEN, comparé à SON problème. Certain jours on compatit en souriant car sa souffrance et son inquiétude sont bien réelles, et d'autres jours ça agace franchement.
 
Mais avec le temps, on relativise, on s'inquiète juste le jour où il se sent bien.
 

Commenter cet article

Loïs de Murphy 15/08/2007 13:15

Je vois qu'on en a tous un dans l'entourage :o)
J'en ai croisé un une fois qui a fini par avoir une maladie invalidante. Et bien il était plus épanoui que pendant sa période valide, un comble.

Caroline 16/08/2007 18:23

Oui, ils ne sont tranquilles que quand ils ont enfin quelque chose !

Bill 12/08/2007 15:36

J'ai pensé à toi ce midi ... en préparant des radis au foie salé ;-)

Caroline 12/08/2007 17:06

les radis au foie salé et le vent d'autan : 2 bonnes raisons d'avoir quitté la région !
lol

loula2 10/08/2007 22:45

j'ai souri en lisant ton com... c'est vraiment désarmant d'être face à une face qui réagit de cette façon là... elle est toujours négative...
Loula

Caroline 11/08/2007 11:33

Eh oui, ce sont de pauvres choses fragiles !

marie 10/08/2007 09:15

J'ai un "maudit" aussi au moindre petit rhume, lequel est rare chez lui et ne dure jamais plus de deux heures !...
N'empêche, je suis assez hypocondriaque... Et je n'ai plus confiance dans les médecins...
On attend avec impatience "nos amis les hommes, part 2".

Caroline 11/08/2007 11:32

Oui mais je pense que bien qu'hypocondriaque, tu t'inquiètes en silence et tu fais beaucoup moins de cinéma qu'eux !

mab 10/08/2007 08:11

J'en ai un à la maison qui se croit maudit quand un petit rhume lui tombe dessus. Hier pour une vague douleur au pouce il a mis un pansement et malheur à celle qui ne lui demande pas pourquoi. Nous ne venons pas de la même planète c'est certain.

Caroline 11/08/2007 11:31

Le pauvre avait mis un pansement et tu ne t'es même pas inquiétée ? Oh làlà !