c'est la faute à la RATP

Publié le par Caroline

Vous aurez remarqué que depuis quelque temps, je ne suis plus aussi assidue sur mon blog. Je dois avouer que je n'ai plus l'accès au blog depuis mon bureau alors, à ma grande honte, j'ai beaucoup moins le temps de m'en occuper. Avant il m'arrivait d'avoir du temps libre et j'en profitais pour poster mais maintenant c'est terminé, et quand je visite les quelques blogs qui restent encore accessibles, je n'ai pas non plus l'accès aux commentaires.

Et aussi, je prends le bus. Vous allez vous demander ce que ça a  à voir avec le blog. Eh bien en fait, lorsque je prenais le métro, la rame était tellement bondée qu'il était impossible de tenir un livre ouvert, fut-il de poche, et le bruit empêchait l'écoute de musique, sauf à mettre le volume à fond. J'en profitais alors pour réfléchir à mes prochains posts*.

Depuis que je prends le bus, ma vie a changé ! Je peux lire ou écouter la radio et j'arrive au bureau beaucoup plus détendue mais par contre, je ne rêvasse plus à ce que je vais bien pouvoir écrire. Je vais essayer de remédier à tout ça car je m'aperçois que ce petit exercice me manque.

* je préfère employer le mot post plutôt que article ou publication qui font trop "littéraires" pour définir mon ma prose.

Commenter cet article

Malélé 21/08/2007 07:01

Merci pour ta visite sur mon blog.Je me délecte à la lecture du tien tout est si vrai et si "drôlement" raconté...je reviendrai car je dois malheureusemenr arrêter pour le moment : je reprends tous tes "post" les uns après les autres puisque c'est ma première visite.J'adore ton style et aussi tes broderies.Amitiés de Malélé

marie 14/06/2007 09:35

Ah on comprend mieux !...
Tant mieux si tu es plus détendue grâce au bus, mais j'espère que tu vas trouver une solution pour penser à des sujets d'écriture (au bureau, ce n'est pas possible ??...), car tes posts nous manquent.

Caroline 15/06/2007 18:11

Au bureau j'ai du mal à laisser vagabonder mon esprit, il y a toujours quelque chose qui capte mon attention. Mais je vais y penser !