A voté !

Publié le par Caroline

J'arrive du bureau de vote. Furieuse. Contre moi. 

Tout s'était très bien passé jusqu'au moment où j'ai du apposer ma signature sur le registre. Là un monsieur genre bourgeois du XIX ème (siècle, pas arrondissement) susceptible de fumer un gros cigare et d'appeler ses collaboratrices "mon petit" me présente le registre en me disant " vous pourriez peut-être venir nous aider au dépouillement ce soir ?". Et je me suis entendue répondre "pourquoi pas ?".

D'habitude quand je me laisse avoir dans ce genre de plan c'est parce que le monsieur qui pose la question est à mon goût, comme celui qui m'a fait souscrire à la carte COFINOGA des Galeries Lafayette, que je n'ai jamais utilisée et qui m'a tout de même couté à l'époque 60fr de frais bancaire pour la mise en place d'une autorisation de prélèvements (merci le Crédit Agricole). Mais jamais par un vieux barbon. De plus ce vieux renard a conservé ma carte d'électrice en me disant que ce serait plus simple pour ce soir, en ajoutant d'arriver vers 19:45. Je n'ai pas osé faire de raffut dans le bureau de vote mais je me suis sentie pigeonnée.

Du coup deux solutions s'offrent à moi :

1- je vais au dépouillement en me disant que ça me fera une expérience intéressante mais je rate la soirée électorale et les coups de fil de mes proches pour nos commentaires privés et en plus je ne sais pas comment ça se passe ni jusqu'à quelle heure je vais être bloquée.

2- je n'y vais pas, tant pis pour ma carte, de toute manière même s'il ne me la renvoie pas j'en ai une autre. Mais j'ai peur du coup d'être marquée du sceau de l'infamie : parjure ! et de m'attirer des remarques lorsque j'irai voter pour le 2nd tour.

Bref je suis indécise. Et puis surtout je déteste qu'on me force la main, j'aurais aimé pouvoir y aller en connaissance de cause sans qu'on me confisque ma carte d'électrice. A suivre ...

Edit de 22:00

En définitive, je n'y suis pas allée.

Commenter cet article

Sara 07/05/2007 10:11

Alors, ils t'ont refait le coup hier ? :-D

Caroline 11/05/2007 10:11

Ils m'ont reposé la question, mais cette fois j'ai répondu NON, fermement !

Loïs de Murphy 27/04/2007 18:48

Vouais ben vu la méthode, tu as bien fait de ne pas y aller ! Ca me fait penser aux esclavagistes qui prennent les cartes d'identité des clandestins pour les faire bosser dans les sous-sols sur les machines à coudre ! Vi je sais j'exagère mais avec l'échéance du 6 mai faut pas me chatouiller :o)

Milie 27/04/2007 15:17

Alors ? ça c'est finit comment ?Rassures-toi, ils me l'ont proposés également. D'ailleur, j'ai l'impression qu'ils proposent surtout aux jeunes. Sans doutes parceque les autres ont des occupations les dimanches soir... Alors que... pas nous ! Effectivement, dans toute la file d'attente, je suis la seule à y avoir eu droit.Le monsieur (cinquantaine moustachu) sort sont plus beau sourire : "Vous ne voulez pas venir au dépouillement ce soir ? ça nous changerait une jolie demoiselle !"Bon. j'ai bafouillé que je ne pouvais pas, et je suis partie. Cela dit, un petit compliment tôt de bon matin, ça fait toujours plaisir !

Marie 23/04/2007 14:17

Au moins ça t'a donné envie de "reposter" cette affaire ! Je salue ton retour ! Mon mari l'a fait il y a quelques années. Et en plein milieu du dépouillement je suis venue le trouver avec bébé en larmes qui s'était ouvert le menton au rebord de la baignoire... Après, pendant quelques années, Chichou a cru que son papa travaillait dans cette école... Mon mari s'était "fait avoir" aussi. C'était sympathique, mais un peu long évidemment. Il a trouvé ça, en tout cas, très honnêtement mené. J'ai vu, à la télévision, des bureaux de vote où ils préparaient des choses à manger ou à boire (du café en général) pour les dépouilleurs, ça c'est très sympa, non ? Je crois qu'ils "confisquent" toujours la carte d'électeur, pour que tu n'oublies pas de venir... Le fait est que là, avec toi, ça n'a pas marché !

Isma 23/04/2007 10:19

argg moi aussi ils m'ont proposé et, comme d'hab, avec mons ens de al répartie débile dans ce genre de situation, j'ai dit "euh ben non dommage" (du genre "javais prévu un ciné ce soir"...)
comment vas-tu récupérer ta carte ? peut-être au deuxième tour ;-)