PUB

Publié le par Caroline

Comme on n'est jamais si bien servi que par soi-même, je laisse le soin à un pongiste de vous présenter son CD :

" la terminaison des mots en "Philes" a toujours prêté à équivoque; Pourtant, un petit groupe de pongistes invétérés n'a pas hésité à baptiser sa nouvelle association "Les pongistophiles". Que tous se rassurent  : leur amour se porte sur le Ping ,ou le Pong si vous préférez pour mieux justifier leur appellation, en rien sur les pongistes, même si l'un ne va pas sans l'autre. Ce n'est donc pas un club de rencontres, bien que les sportifs soient familiarisés avec ce vocable. Bref, je ne me sors de cette explication qu'en évoquant d'autres terminaisons en philes (hémophiles, colombophiles, hydrophile,..) pour définitivement disculper ces familiers de la petite balle ! .

Leur premier petit coup : la sortie d'un single de trois chansons consacrées  à leur passion  pour offrir un cadeau insolite à des passionnés de votre entourage"

Commenter cet article