Lutte anti-terrorisme

Publié le par Caroline

Ce matin aux info j'apprends que l'Angleterre interdit désormais les cosmétiques dans les cabines des avions. Pas de rouge à lèvre ni de mascara dans le bagage à main à moins d'avoir été acheté en zone d'embarquement.
Cette nouvelle m'a beaucoup fait réfléchir et j'en ai conclu que Mister Q n'était pas étranger à l'affaire. J'en veux pour preuve que Q est anglais et qu'il est très bien placé pour savoir combien ce genre de chose peut être dangereux, c'est lui qui conçoit les gadgets de James Bond. Alors un mini pistolet dans un tube de rouge à lèvre ou un micro missile dans le mascara, oui, c'est possible !
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

loralune 23/08/2006 13:00

Dis donc, t'as regardé "Octopussy" hier soir ?A bientôt, pour le mur de laines...

Sara 23/08/2006 12:54

Ça tombe bien, je n'ai pas prévu de prendre l'avion dans les jours à venir, ... et de toute façon je ne me maquille pas, je suis allergique aux démaquillants!!

Bill 22/08/2006 19:43

En fait les anglais ont déjoué un ensemble d'attentats la semaine dernière. Les terroristes  envisageaient de faire sauter une dizaine d'avions au dessus de l'Atlantique. Les explosifs étaient dissimulés dans des bouteilles (sodas, sirops, cosmétiques, parfums, shampooing, gels douche, ...) et la mise à feu aurait été faite à partir de piles d'appareils portables  (MP3, IPod, DVD, ...). Tous les bagages à main ont d'abord été interdits (les passagers pouvaient juste prendre leur passeport, argent et médicaments indispensables dans un sac en platique transparent fourni par l'aéroport) tout le reste devait aller en soute. Quand on est rentrés d'Heathrow, jeudi dernier, les bagages à mais étaient de nouveau autorisés sur les vols mais ils ne devaient contenir aucun liquide ou pâte (crèmes) même sur les vols non USA. Seuls les passagers n'allant pas aux USA pouvaient ensuite acheter ce type de produit dans la zone duty free ! Voilà, tu sais tout ! Ce qui m'a étonné, c'est que tout le monde était très calme et  acceptait ses mesures avec un flegme ... tout britannique !