Hiérarchie

Publié le par Caroline

Dans mon milieu professionnel, on est encore très attaché à la hiérarchie. Nous avons tous un grade (A, A+, B ou C) et il est de bon ton de ne pas se mélanger : chaque catégorie déjeune ensemble, se tutoie, et parfois même se fait la bise. Il m'est arrivé d'entendre au téléphone des collègues demander à leur interlocuteur quel était leur grade et changer de ton - agressif ou courtois - en fonction de leur réponse. Quand il arrive, par le biais d'un concours ou d'une promotion, qu'une personne accède au grade supérieur, il n'est pas rare de voir certains collègues qui la snobaient la veille se mettre à la tutoyer, voire à lui faire la bise et à l'inviter à la machine à café !
 
J'ai toujours trouvé ces pratiques hautement déshonorantes, un individu ne change pas en une nuit et ce n'est pas la réussite à un concours qui va le rentre soudain digne d'intérêt.  Pour ma part j'apprécie les gens en fonction de ce qu'ils sont et peu m'importe leur grade, l'expérience m'a appris qu'il y a des c.. et des glandeurs dans toutes les catégories.
 
Ceci dit, il ne faut pas trop généraliser non plus, s'il y a des endroits ou cet état d'esprit est encouragé par la direction, il y en a d'autres où ce genre de ségrégation n'existe pas, notamment là où je travaille. Et quand parfois il arrive une personne qui a encore cette mentalité, elle s'aperçoit vite qu'elle doit revoir son échelle des valeurs et que finalement elle n'est pas aussi "importante" que ce qu'elle aimait croire.

Commenter cet article

Bill 02/08/2006 11:02

J'en ai rencontré aussi ... mais tout autant dans le Privé que dans le Public. Dans ma firme actuelle, ça va à peu près ... mais Dieu que c'est pénible !

Caroline 03/08/2006 09:42

Bon, je ne sais pas si ça doit me rassurer mais d'après vos commentaires je constate que cet état d'esprit n'est pas propre à la fonction publique !

Sara 01/08/2006 15:50

J'avais remarqué ça dans ma très très brève incursion dans le monde professoral... c'est un des motifs pour lesquels j'ai démissioné, ils étaient un peu pathétiques. Maintenant, je suis dans une entreprise qui emploie une seule personne: moi! Du coup, pas de problèmes, forcément (à moins que je prenne un ton condescendant avec moi-même...)

Isma 01/08/2006 11:06

c'est marrant, j'avais remarqué ça lors de ma courte incursion dans le public, c'était très très très hiérarchisé, y compris dans les pratiques de boulot, on se faisait quasi crucifier si on sautait un échelon de validation...
et puis, dans mon boulot actuel, pas du tout dans le public, je me rends compte que la mentalité est assez comme ça aussi... je dois être la seule cadre qui déjeune avec des secrétaires... quelle misère !